<div style="display:inline;"> <img height="1" width="1" style="border-style:none;" alt="google-ads-tracking" src="//googleads.g.doubleclick.net/pagead/viewthroughconversion/997023711/?value=0&amp;guid=ON&amp;script=0">

Marion Dugast dans le coeur de Solorea

Par -

marion-dugast

Eh oui, bien que nous nous battions pour la transition écologique en voulant bousculer le système établi, la finance internationale n’est pas notre ennemie. Comme vous l’avez peut-être compris, c’est en réalité notre principal levier pour démocratiser l’énergie solaire. Pour cela, quoi de mieux qu’une jeune diplômée de finance, débordante d’énergie et d’ambition ?

Après de nombreux séjours à l’étranger, Marion vient de terminer son master spécialisé en finance à l’ESCE (Ecole Supérieure du Commerce Extérieur) à Paris. Pour son stage de fin d’étude, elle a opté pour la démocratisation de l’énergie solaire.

En quelque sorte, une résolution pour la nouvelle année ?

« C’est un peu exagéré de le présenter ainsi, mais quelque part oui. Inconsciemment, j’avais toujours fait la distinction entre le monde de la finance et le domaine du renouvelable. Je ne dis pas que l’écologie est déconnectée de toute logique financière, mais que la création de nouveaux produits financiers appartient à un monde à part. En tombant sur le mécanisme de Solorea, j’ai été complètement ébahie par cette imbrication de deux secteurs souvent stigmatisés, et malheureusement encore trop confrontés, comme s’ils étaient incompatibles. C’est un challenge passionnant de prouver l’inverse. »

Au delà de son double diplôme en International Business et Finance à Brighton, elle a fait plusieurs stages dans de gros groupes. Mais jamais assez satisfaisant, par manque de responsabilités (on connaît tous les challenges café lancés par de grands managers…).

Et que feras-tu chez Solorea ?

« Et bien, j’endosserai plusieurs projets chez Solorea. Dans la partie développement, au coeur du fonctionnement de la start-up, il y a plusieurs enjeux primordiaux. Tout d’abord, la gestion de trésorerie, qui est mine de rien plutôt complexe du fait de l’ampleur et la diversité des flux financiers. D’autant plus que cette gestion est essentielle pour suivre et optimiser la performance de nos différents départements. Alors que je viens tout juste d’arriver, cet exercice de comptabilité analytique est vraiment passionnant ! »

Mais ce n’est pas tout. Marion contribuera à la recherche de nouvelles opportunités que notre mécanisme permet d’entreprendre. Les nouvelles offres, la stratégie de partenariat, la recherche d’investisseurs privés et publics, etc. Ce sont des activités centrales dans la vie d’une start-up - quelle que soit son activité ou son niveau de développement !

Et après son stage ?

« D’abord partir seule avec mon sac à dos pour faire le tour de l’Asie pendant l’été. Je prépare un séjour à New York pour la rentrée pour y faire un VIE (Volontariat International à l’Etranger) en finance. J’espère engranger beaucoup de compétences diverses dans cet environnement entrepreneurial, puis les confirmer dans l’épicentre de la finance. De quoi faire palpiter le coeur ! »

Derrière cette ambition et ce goût du challenge se cache aussi une toute autre Marion : le goût pour l’aventure et l’inconnu est son réel moteur ; saisir les opportunités, son objectif. Mais toujours dans un esprit de décontraction agréable dans notre open-space, favorisant musique et bonne ambiance. On l’appelle d’ailleurs souvent ‘« la folle ».

Pour conclure, sa citation préférée : « Un projet flou aboutit toujours à une connerie précise » (Général Mac Arthur). Bon, espérons qu’elle envisage plus de précisions que de conneries pour notre développement.

   

Combien payez-vous par an votre électricité + chauffage ?

Plus vos factures d’énergie sont importantes,
plus nous pourrons vous aider à économiser.

Je souhaite en savoir plus sur Green'Up

panneau-solaire-economie-d-energie