<div style="display:inline;"> <img height="1" width="1" style="border-style:none;" alt="google-ads-tracking" src="//googleads.g.doubleclick.net/pagead/viewthroughconversion/997023711/?value=0&amp;guid=ON&amp;script=0">

La démocratisation de la batterie par Elon Musk - Tesla

Par -

Batterie Tesla Elon Musk

L’entrée d'Elon Musk en musique sur le plateau de la conférence de presse annonce le ton : la nouvelle batterie Powerwall de Tesla n'est pas comme les autres... A tous points de vue. Une révolution... marketing avant tout.

 

 

 

 

En jean et veste, le patron de Tesla et actionnaire majoritaire de Solarcity, à l’américaine, est sans artifice. Son discours est simple. Sa présentation minimaliste. Quelques mots, quelques images et quelques touches d’humour rendent le message percutant et le produit convaincant... On y retrouverait presque le marketing de Steve Jobs. La présentation qu’il donne est d’ailleurs à l’image de sa batterie : simple, esthétique, pour tous.

Pour commencer : un graphe sur l’augmentation du taux de CO2 ces dernières années, et quelques images d’usines polluantes. Parce que si c’est cliché, c’est surtout la réalité.

Sa conclusion ? «Well, I think we collectively should do something about this » Traduisez : « Eh bien, je pense que nous devrions collectivement faire quelque chose concernant cela ».

Sa vision ? chacun de nous doit être impliqué. Pas que lui, pas que les états, pas que les associations, mais nous tous, c’est le collectif qui compte.

Ensuite, il embraye sur le solaire, parce que « the sun shows up everyday » (« le soleil brille chaque jour »). Il veut mettre à mal de fausses croyances : il nous montre que, en réalité, à l’échelle planétaire, seule une toute petite surface de panneaux solaires suffirait à couvrir les besoins énergétiques de la planète. Voici une image tirée de sa présentation, sur laquelle on découvre en bleu la surface nécessaire pour couvrir les besoins énergétiques des Etats-Unis grâce à l’énergie solaire.

Solaire batterie Tesla
 

Elon Musk insiste d’ailleurs sur le fait que ces surfaces existent aujourd’hui, et qu’il n’est nul besoin de les créer : ces surfaces, ce sont les toitures de nos maisons, de nos entreprises, de nos entrepôts. Ce dont il veut nous convaincre, c’est que de passer en énergie verte est réalisable, que l’objectif n’est pas si fou que ça (« it’s just a pixel ! » ) et que c’est dans le pouvoir de l’humanité.

Le patron de Tesla continue sa démonstration avec humour, en annonçant que si le soleil brille le jour, il disparaît la nuit… mais que ce point n’est pas une surprise car la plupart des personnes sont déjà au courant de cela.

Donc pour permettre aux producteurs d'électricité photovoltaïque d'être autonome aussi bien le jour que la nuit, par beau ou par mauvais temps, il apparut urgent à Elon Musk de pouvoir permettre à chacun de stocker sa propre énergie solaire, avec un matériel adapté.

La nouvelle batterie de Tesla : esthétisme, simplicité et accessibilité

batterie_tesla

Si une batterie en soi n’est pas une innovation, elle n'est aujourd’hui pas un produit de grande consommation, et à raison. Elon Musk ne mâche d’ailleurs pas ses mots pour enterrer l’ancienne batterie : « The issue about existing batteries, is that they suck. » ou en français : « Le problème avec les batteries existantes, c’est qu’elles sont nulles ». Et il renchérit « Elles sont vraiment laides, elles sont chères, elles sont compliquées. Elles sentent mauvais. Il n’existe pas de batterie qui marche, simplement. La batterie, c’est la partie manquante : avoir un produit que les gens veulent vraiment acheter pour avoir une transition vers un monde plus propre et pour que les énergies renouvelables marchent. Il fallait quelque chose de simple, de beau, d’utilisable partout et qui marche. »

La PowerWall est esthétique : « Elle ressemble à une jolie sculpture sur le mur ». La batterie s’accroche sur le mur. Dans un garage, dans la maison, il n’y a plus besoin d’avoir une pièce réservée à la batterie. Elle existe dans différents coloris. 

Si d'habitude les fabricants se concentrent sur les détails techniques de leurs batteries pour les vendre, on ne sait ici finalement pas grand chose de ce dont elle est réellement capable... Et pourtant, cela suffit à déclencher une vague médiatique impressionnante. Ici, l'argumentaire est ciblé consommateur, et se concentre sur ce à quoi les gens sont le plus sensibles.

En d’autres termes, elle est tout simplement adaptée aux besoins du marché résidentiel.

Et surtout, la batterie PowerWall de Tesla est accessible. Le prix était l’une des infos tant attendue de cette conférence de presse. De nombreux spéculateurs tablaient sur des montants à 5 chiffres, entre 10 000 et 12 000 dollars. Ce fut donc la surprise lorsqu’Elon Musk annonça que les batteries Tesla, pour les particuliers, étaient vendues à partir de 3 500 dollars seulement. Selon différents experts du solaire et de l'énergie, la batteire Tesla est 2 à 2,5 fois meilleur marché que la concurrence.

Ainsi, chacun devrait pouvoir être capable dans un futur proche d'être autonome du réseau, et de subvenir soi même à ses besoins énergétiques ou aux besoins de ses voisins. L'électricité que l'on consommera sera produite sur place, ou à côté.

Modele consommation Tesla Solar City

Sur le schéma ci-dessus, on trouve à gauche le modèle actuel, impliquant une production centralisée, des consommateurs passifs. A droite, la vision commune de Tesla et de Solarcity : des consommateurs producteurs actifs, une production locale, sans coût de transport, optimisée et bien sûr, renouvelable.

Ce modèle sera particulièrement adapté aux pays dans lesquels le réseau électrique est peu développé, ou dans les pays dans lesquels l'électricité est chère, comme l'Allemagne par exemple, l'Australie ou la France dans quelques années. Si l'on prend l'exemple de l'Australie, le système solaire + batterie Tesla est bien meilleur marché (20 c€ / kWh) ) que l'électricité du réseau qui est vendue à 30 cents !

Le marché pour Tesla est immense, d'où l'investissement gigantesque (5 milliards de dollars) de Tesla dans une Gigafactory dans le Nevada.

Notre avis ?

Elon Musk, le Steve Jobs des énergies renouvelables. Et son Powerwall, l’iphone des batteries. Outre cette belle leçon de marketing, la prophétie d’Elon Musk, qui déclare que « son but est de changer fondamentalement la manière dont le monde utilise l’électricité » sera la réalité de demain.

Quel dommage que ce soient toujours les américains qui réussissent à apporter de tels changements…

    

Combien payez-vous par an votre électricité + chauffage ?

Plus vos factures d’énergie sont importantes,
plus nous pourrons vous aider à économiser.

Je souhaite en savoir plus sur Green'Up

panneau-solaire-economie-d-energie